reliefs

1856,00

by Pinton Studio Lab

COLLECTION ATLAS

MATIERES Laine,Coton, Bambou, Soie & Lin

TECHNIQUE Tufté-main

DIMENSIONS au choix

PRIX TTC* À PARTIR DE 1856,00 /m2

* Susceptible d’évoluer selon le choix des matières, couleurs et finitions.

VOUS SOUHAITEZ DU SUR-MESURE ?
FAITES-NOUS PART DE VOTRE DEMANDE

Description

le bambou

La fibre de bambou est apparue récemment dans l’industrie textile. Elle est obtenue à partir de pâte de bambou. Une partie de la pulpe du bambou est dissoute pour obtenir un liquide épais appelé viscose qui sera filtré et extrudé à travers une plaque percée de trous minuscules pour former des fils continus. Le bambou a un rendement bien plus important que toutes les autres fibres naturelles. La culture de la plante n’exige aucun produit chimique et offre une formidable capacité de stockage de carbone en dégageant beaucoup d’oxygène. En plus de ses qualités écologiques, le bambou capte l’humidité et se révèle très résistant. Enfin, il est d’une douceur exceptionnelle et d’un moelleux accueillant. Que ce soit pour le pôle PINTON Manufacture ou le pôle PINTON Edition, le bambou a toute sa place dans la composition des tapis de la maison auxquels il prête ses qualités et sa luminosité uniques !

Le bambou se travaille aussi bien en bouclé dont le fil continu forme des boucles à la surface du tapis, qu’en velours, dont les fils qui se trouvent à la surface du tapis, sont coupés. Enfin, il peut aussi être travaillé en bouclé coupé qui est un mélange des deux techniques.

la soie

Fibre naturelle d’origine animale, elle provient du cocon que fabrique la chenille du bombyx du mûrier que l’on a étonnamment surnommée « le ver à soie ». Inventée en Chine au IIIe millénaire avant Jésus-Christ, la soie ne sera produite en Europe qu’à partir de la fin du Moyen Âge, notamment en Italie. Et c’est sous le règne d’Henri IV qu’elle se développe en France avec la plantation de 4 millions de mûriers en Ardèche, dans le Dauphiné et les Cévennes. Le fil de soie est très solide. Un tissage de qualité rend la soie très résistante. Elle donne un aspect particulièrement lumineux aux tissages. Elle se prête aisément au mariage avec d’autres matières telles que la laine ou le bambou, par exemple. PINTON propose des tapis Haute-Couture en 100% soie pour un toucher d’une douceur incomparable. En tapisserie elle est plutôt utilisée en complément d’une ou de plusieurs autres matières comme la laine ou encore le coton.

la laine

Fibre d’origine animale, la laine est issue le plus souvent de la toison des moutons. Dès 5000 avant J-C on filait la laine. A l’époque romaine, la laine, comme le cuir et le lin sont les matières principales utilisées pour confectionner les vêtements. Avec la mécanisation progressive et l’évolution des élevages, la laine va devenir au Xe puis au XIIe siècle le poumon économique de plusieurs états. Réputée pour ses qualités d’isolant thermique et phonique, la laine a également l’avantage d’absorber l’humidité. C’est une matière noble et intemporelle utilisée depuis la nuit des temps pour sa solidité et sa durabilité. PINTON utilise soit une laine locale dont les fibres sont plus courtes et cardées, ce qui la rend plus gonflante et plus volumineuse, soit une laine spécifique de Nouvelle Zélande dont les fibres longues et peignées sont plus résistantes au très grand passage. Ces deux laines sont filées (cardées ou peignées) et teintes à la filature de Felletin. Qu’ils soient réalisés en 100% pure laine vierge ou composés d’autres matières comme le lin, la soie, le bambou, le cuir ou bien d’autres encore, les tapis et moquettes en laine PINTON sont un gage de confort et de qualité.

le coton

Le coton provient de la fibre végétale qui entoure les graines du cotonnier. On trouve des traces du coton en Égypte Ancienne ou Mexique, qui dateraient de 7000 ans. La culture du coton se répand en Amérique, en Afrique et en Eurasie. Arrivé en Europe au IIe siècle avant J-C, son histoire sur ce continent ne débute réellement qu’avec la création des compagnies de commerce des Indes Orientales. La culture du coton ne cesse alors de se développer pour devenir la fibre naturelle la plus utilisée au monde. Plus difficile à filer que le lin en raison de ses fibres courtes, il a cependant une texture plus dense. Le coton est un très bon isolant grâce notamment à ses qualités exceptionnelles d’absorption de l’humidité. Il est donc chaud, doux et confortable. PINTON tisse cet incontournable du textile seul ou mélangé à d’autres matières aussi bien en Haute-Couture qu’en Prêt-à-Porter. En tapisserie, le coton est très rarement utilisé seul et s’associe le plus souvent à d’autres matières. Il compose généralement le fil de chaîne.

Le coton est une matière qui peut être travaillée en un fil continu qui forme des boucles, technique appelée bouclé. Il peut être aussi travaillé en velours : avec des fils coupés à la surface du tapis, ou en bouclé coupé, mélange des deux techniques.

le lin

Fibre naturelle d’origine végétale, le lin est sans doute l’une des premières fibres qui a été utilisée par l’homme. On a retrouvé des fragments de fibres de lin torsadées et teintées qui auraient plus de 30 000 ans. En France, c’est Charlemagne qui va développer la culture du lin et c’est au XVIIIe siècle, qu’elle va atteindre son apogée puisque plus de 300 000 ha lui sont consacrés sur le territoire. Matière naturelle par excellence, sa culture n’exige ni engrais ni arrosage. La transformation de la plante au fil ne demande aucun procédé chimique. Enfin le lin est une fibre qui résiste à l’épreuve du passage et du temps. C’est pour toutes ces qualités que PINTON propose des tapis et moquettes réalisés dans cette matière, en totalité ou mélangée à d’autres.

Le lin peut être travaillé en bouclé : avec un fil continu qui forme des boucles à la surface du tapis, en velours, quand les fils à la surface du tapis sont coupés, ou en bouclé coupé qui regroupent les deux techniques.

tufté main

La technique du tuftage main est un procédé qui mêle savoir-faire ancestral et outil de tissage moderne. En effet, sur le canevas parfaitement tendu sur un métier vertical, l’artisan reporte à la main le graphisme du futur tapis avec la plus grande précision. L’implantation des fils, brin par brin, se fait manuellement à l’aide d’un pistolet sur l’envers du canevas, en suivant les couleurs, le dessin et les différentes hauteurs de mèche. PINTON a fait preuve d’innovation en étant l’une des premières manufactures à utiliser la technique du tuftage au pistolet pour la fabrication de certains de ses tapis et pour la fabrication de certaines de ses moquettes. C’est l’unique manufacture française à offrir une telle qualité de tapis tufté. Cette technique permet une production plus rapide que le tissage au point noué. Enfin, le tuftage main offre un large éventail d’épaisseurs possibles. La méthode du carving permet ensuite de sculpter la laine et créer des reliefs sur le tapis ainsi tissé. Dès le début des années 90, PINTON s’est spécialisée dans la réalisation de tapis tuftés main pour lesquels elle collabore aussi avec des designers et des artistes célèbres.