Pinton Look by Joe Tilson

lookJoe Tilson
255 x 255 cm, 3 exemplaires

La maison PINTON ajoute une valeur inestimable à ces oeuvres d’art puisqu’elle met à la disposition de l’œuvre et de son auteur, le savoir-faire séculaire qu’elle détient.

création et savoir-faire :
une œuvre
à quatre mains

SANS TITRE — Enzo Cucchi

sans-titre — Enzo Cucchi
342 x 266 cm, 3 exemplaires

La maison PINTON ajoute une valeur inestimable à ces oeuvres d’art puisqu’elle met à la disposition de l’oeuvre et de son auteur, le savoir-faire séculaire qu’elle détient. Dans une sorte de chorégraphie commune, le geste de l’artisan succède à celui de l’artiste. Et le paroxysme est atteint lorsque tombe du métier l’oeuvre conjointe qui se révèle alors aux regards croisés de son auteur et de son lissier. Les tapisseries d’art sont signées par l’artiste et estampillées PINTON, porteur du label Entreprise du Patrimoine Vivant, gage de qualité s’il en est. Elles sont numérotées et éditées à huit exemplaires au maximum. Si certaines de ces oeuvres sont exposées dans des galeries, des musées ou des foires d’Art Contemporain célèbres, d’autres sont installées dans des lieux plus institutionnels. C’est le cas de Les Musiciens de Fernando Botero à l’aéroport de Bogota, ou de Flying Man de Peter Sìs, une commande d’Amnesty International qui, elle, est installée au Parlement Européen. Deux oeuvres aux dimensions monumentales, parmi d’autres qui font rayonner plus encore le nom PINTON à l’échelle mondiale.

la tapisserie
d’Aubusson comme
art moderne

Au milieu du XXe siècle, la maison PINTON a contribué à installer la tapisserie dans une représentation moderne grâce à ses collaborations avec des artistes comme Le Corbusier, Fernand Léger, Marc Chagall ou Sonia Delaunay qui affirmait à l’époque : il n’y a pas de différence entre ma peinture et mon travail dit décoratif. La tapisserie avait alors acquis ses lettres de noblesse dans l’univers de l’art. Pour retomber quelques années plus tard dans une certaine indifférence, évoquant alors un univers un peu suranné : un élément de décor qui appartenait à un monde révolu. Et rarement un support d’expression pour des artistes contemporains.

poursuivre
une histoire unique

Breakaway — Lionel Jadot

breakaway — Lionel Jadot
300 x 148 cm, 1 exemplaire

Avec l’arrivée de Lucas PINTON à la direction, la tapisserie d’art, produite par le pôle Édition de la maison, connaît une nouvelle impulsion. Les cartons d’aujourd’hui sont signés par des artistes contemporains qui sortent la tapisserie de sa torpeur. Ces cartons, qui représentent l’oeuvre d’art à tisser, sont travaillés à la peinture ou au dessin mais aussi sur la base de photographies ou d’images de synthèses. Les matières modernes ouvrent de nouvelles perspectives d’expérimentation. Les artistes, issus d’univers différents, participent à élargir encore les champs d’exploration et de création. PINTON peut se flatter d’avoir un catalogue exceptionnel où les noms d’Etel Adnan, Enzo Cucchi, David Tremlett, David Weeks et bien d’autres encore apparaissent.
Sans compter les grands noms d’autrefois qui font leur retour et confirment ainsi la présence de PINTON sur le marché de l’art.

détail et dos de la tapisserie dopo tutto — Giulio Paolini
180 x 120 cm, 3 exemplaires
photo © galleria Antonio Verolino

tapisserie dopo tutto en cours
sur métier de basse lisse — Giulio Paolini
180 x 120 cm, 3 exemplaires
photo © pinton